RSS Facebook Twitter
cheval-de-troie
 

Tapis rouge pour cheval de troie

Reportage au journal télévisé de France 2 le 18/02/2015:

Comment les entreprises sont aidées à s’implanter en France.

Dès qu’un projet d’implantation d’entreprise se profile, la course aux aides s’engage : terrains à prix cassés, exonérations de taxes foncières, voies d’accès construites gratuitement, mise en service de ligne de bus, … des aides qui peuvent atteindre 7000 € par emploi créé. Bon…

Passons aux exemples : Amazon, Ikea, Zooplus. Ainsi des entreprises qui doivent s’implanter obligatoirement dans notre pays pour vendre leurs produits fabriqués en quasi totalité en dehors de nos frontières, reçoivent des aides. L’objectif n’est pas de créer des emplois qui existeraient sans les aides, mais d’essayer de tirer la couverture à soi pour faire implanter l’entreprise sur son territoire plutôt que celui du voisin. Le reportage chiffre ces aides à 6,5 milliards d’€/an pour l’ensemble des collectivités territoriales.
Une entreprise fabriquant des chaussettes ou des aspirateurs, soumise à une concurrence féroce, et qui veut prendre sa part dans le marché mondial a un besoin vital d’aide.
Pour Amazon qui ne paie pas ses impôts en France ou Ikéa, ces aides qui ne créent pas d’emplois sont-elles vraiment  justifiées?
La différence entre emploi ajouté et emploi déplacé est significative pour les comptes sociaux du pays. Les décideurs locaux peuvent-ils y être indifférents?

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire